Bobby Pendragon

9782268073217FS

Voici mon premier article, sur une saga qui m’a suivi une bonne partie de mon enfance (10 tomes de 2003 à 2010), celle de Bobby Pendragon, écrite par D.J. MacHale.

Bobby est un adolescent lambda habitant aux États-Unis, aimant le sport, et qui commence à s’intéresser aux filles… Enfin à LA fille…
Un beau jour, il va découvrir par l’intermédiaire de son oncle excentrique que l’univers est plus complexe qu’il n’y parait. Il existe d’autres mondes, complètement différents les uns des autres, tous reliés par des portails, marqués d’une étoile, les flumes. Son oncle lui apprends qu’ils ne sont pas des êtres comme les autres. Ils font partie d’une poignée d’individus, les Voyageurs, les seuls capables de se déplacer d’un monde à l’autre sans en menacer l’équilibre. Ils sont rapidement confrontés à Saint Dane, un Voyageur qui a décidé pour des raisons obscures de rompre l’équilibre et de plonger tous ces mondes dans le chaos pour entrainer la destruction de Halla.

Nous suivrons donc Bobby dans ses aventures sur 10 mondes, dans son combat contre Saint Dane pour la survie de l’humanité et de toute autre espèce pensante qu’il aura l’occasion de rencontrer. Nous partagerons ses interrogations. « Que sont vraiment les Voyageurs ? », « Quel intérêt Saint Dane trouvera-t-il à l’anéantissement de toute chose ? »
Nous verrons aussi en parallèle les aventures de Mark, meilleur ami de Bobby, suite à la disparition de ce dernier, qui remontera sa piste jusqu’à s’embarquer sur la voie qui fera de lui un Acolyte…

Je ne sais pas si je serais vraiment partial pour cette série. Quand on la suit religieusement de 13 à 20 ans, ça vous accroche à la peau.
Mais si j’ai adhéré dès le premier, c’est quand même bon signe !
J’ai aimé la justesse de la transcription des sentiments et pensées du héros.
Nous le verrons évoluer de l’adolescent perdu et effrayé (si si, quand tu apprends que tu vas devoir aider à sauver l’univers contre un homme capable de supporter plusieurs balles dans le torse sans sourciller et de changer de corps à volonté, en fuyant des monstres assoiffés de sang, il n’y a aucune honte à chercher sa mère !!), à un jeune homme plus sûr de lui, mais se posant toujours plus de questions sur sa condition de Voyageur, et sur bien d’autres choses jusqu’au dernier tome et aux tant attendues révélations.

Ces livres se lisent très facilement.L’écriture est simple, mais pas infantile. Les phrases sont sobres, mais l’immersion est tout de même là. Les aventures varient du tout au tout d’un tome à l’autre, et cela est très rafraichissant. L’auteur jauge la frustration du lecteur, assez faible pour ne pas jeter le livre à la fin et ne plus vouloir en entendre parler, mais assez importante pour lire rapidement et trépigner jusqu’à la lecture du tome suivant.

Bref, vous l’aurez compris, UncleBen recommande ^^

Publicités
Cet article, publié dans Fantastique, Lecture, Romans, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Bobby Pendragon

  1. UncleBen a bon goût ^^ Une saga très divertissante et de bons souvenirs de mes lectures d’adolescence, lorsque j’ai découvert la fantasy et la SF !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s