Cage of Eden

81acjuziokL

Cage of Eden est un manga de Yamada Yoshinobu, qui a commencé à paraitre en France en octobre 2013 chez Soleil Manga

Akira et ses camarades de lycée revenaient d’un voyage scolaire lorsque leur avion fut soumis à de violentes turbulences. Akira fut assommé après une secousse particulièrement violente, puis se réveilla sur une île luxuriante, seul.
Il rencontra des animaux exotiques qu’il n’avait jamais vus, et qui s’avérèrent extrêmement dangereux.
Il finit par retrouver le petit génie de sa classe, qui a réussi à préserver son ordinateur portable. D’après ses estimations, à propos de leur position lors de la chute de l’avion, il ne devrait y avoir aucune île aux alentours. Et les bases de données lui indiquent que ces animaux sont tous des espèces disparues depuis des millénaires.
Ils se retrouvent donc tous sur une île qui n’existe pas, peuplée de créatures qui n’existent plus. Akira fera alors tout pour retrouver et protéger ses camarades. Mais pour cela, il devra déjà parvenir à survivre lui-même.
Lorsqu’il n’y a plus de civilisation, le véritable visage de l’être humain se révèle…

De mon point de vue, ça ressemble beaucoup au pitch de départ de Lost. Un avion s’écrase mystérieusement, personne ne sait où ils sont. Mais là, il n’y a pas une communauté contre l’île, puisque tout le monde s’est dispersé sous l’effet de la panique. Les gens finissent par s’organiser, seuls ou en petits groupes, en fonction de leurs facultés d’adaptation et leurs compétences de survie.
Nous suivons donc Akira, et ses amis, qui luttent contre ces monstres d’une autre époque, et leurs congénères, qui ont adopté des mœurs plus ou moins aggressives, voire même sombré dans la folie.

J’apprécie beaucoup ce manga, déjà pour son scénario. Il montre à la fois la noirceur de l’âme, quand les individus ne sont plus soumis à la société et à la loi, ou quand ils ont perdu tout espoir de retrouver une vie normale, mais aussi la faible lueur d’espoir qui subsiste chez des personnes au cœur plus noble.
Le style graphique est soigné, même si le niveau de détails des cases est inégal, et les expressions des personnages sont bien transmises. Nous avons même droit à certains décors à couper le souffle.
On s’attache aux personnages, qui peuvent parfois être un peu clichés. Mais comme les situations auxquelles ils sont soumis sortent de l’ordinaire, on ne s’ennuie pas une seconde.
Je recommande 🙂

UncleBen

Publicités
Cet article, publié dans Drame, Fantastique, Lecture, Manga, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s