Dead Rising 3

image

Dead Rising 3 est un jeu développé et édité par Capcom, sorti début septembre 2014.
Vous vous retrouvez dans la peau dun mécanicien d’une petite ville des États Unis qui va devoir lutter pour survivre à une monstrueuse invasion de zombie. Vous aurez à votre disposition un panel d’armes toujours plus développé et ridicule que dans les deux jeux précédents, que vous pourrez combiner pour causer le plus de ravages dans les rangs des morts vivants. Cependant, les cadavres ambulants seront loin d’être la seule menace à votre survie. Des personnes auront perdu la raison suite à la perte de leurs repères, leur famille (un thème récurrent chez moi on dirait ^^) et vous attaqueront pour des raisons plus ou moins subtiles, mais toujours dans le but de vous voir rejoindre les rangs des macchabées. Des pilleurs profiteront de la panique pour rafler tous les objets de valeur à portée, et feront tout pour se débarrasser des témoins gênants. Enfin, l’armée, pour parer à tout risque de contamination de la menace zombie, aura la fâcheuse tendance à tirer sur tout ce qu’ils trouvent, mort ou non. Vous l’aurez compris, les morts comme les vivants ont décidé de vous voir succomber…

Je n’ai pas été en mesure de profiter de ce jeu à son plein potentiel car il est venu à bout  des capacités de mon ordinateur. Graphismes basiques ou importants ralentissements, voilà mon lot quotidien (pour les geek qui comprennent ma douleur, upgrade du pc prévu pour bientôt ^^)
Cependant, j’ai pu déjà me faire une bonne idée globale du phénomène. Les graphismes sont somptueux. L’atmosphère de la ville est bien rendue, les rues sont dévastées, les boutiques ravagées. Les nuées de zombies sont oppressantes, et nous nous sentons rapidement submergés par la cohue. Mais notre héros sort victorieux grâce à des armes insolites comme le marteau électrique, la masse-scie sauteuse ou la moto lance flamme. Le côté décalé est encore plus prononcé que dans ses prédécesseurs. La ville est un terrain de jeu monumental. Les espaces ouverts et les grandes rues, associés avec les véhicules, procurent une certaine liberté. On ressent une certaine jouissance quand on sent les dizaines de zombies passer sous nos essieux (ça doit sonner un peu psychopathe mais j’assume ^^)
Le délire est assumé avec les costumes du héros. Commençant avec une tenue de mécano classique, vous pouvez l’affubler d’une casquette à bière, d’un masque de lego ou d’un bikini à la Borat. Libre à vous de le rendre le plus ridicule possible.
Le scénario est globalement le même que dans les deux autres jeux. Invasion de zombie, survivre une poignée de jours, à vous de choisir si vous allez creuser l’histoire ou non. Je dois avouer que la forme de la ville ne me plaît pas vraiment. On sent un peu trop le désir de nous réguler et nous guider. La ville est séparée en zones trop distinctes. Mais c’est un point minime qui ne gêne qu’un peu l’immersion.
Je peux tout de même vous dire que j’ai hâte de pouvoir y jouer avec des paramètres plus élevés pour reprendre le découpage intensif de zombies !!

UncleBen

Publicités
Cet article, publié dans Aventure, Horreur, Jeux Vidéo, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s