La nuit des temps

Auteur : René Barjavel Genre : Science fiction Année de parution : 1968 Nombre de pages : 381

Auteur : René Barjavel
Genre : Science fiction
Année de parution : 1968
Nombre de pages : 381

Au XXè en Antarctique, des chercheurs scientifiques font une découverte exceptionnelle à une profondeur de 1000m. Le tout commence lors d’une expédition scientifique où des français vont découvrir un signal sous la glace, qui va les amener à connaitre la fabuleuse et tragique histoire d’Eléa et de Païkan. Ces deux amants légendaires ont vécu des milliers d’années auparavant. Les scientifiques du monde entier vont se réunir, œuvrant dans l’intérêt commun de l’humanité.

« La nuit des temps », c’est à la fois un reportage, une épopée mêlant présent et futur, et un grand chant d’amour passionné.

C’est le premier livre que je lis de cet auteur. Je voulais connaître sa plume. Je ne savais pas du tout à quoi m’attendre de ce livre. L’auteur nous entraîne dans une civilisation perdue avec ses codes et coutumes. Mais également avec une technologie très avancée. C’est assez difficile de penser qu’il s’agit d’une civilisation très brillante car le progrès est plutôt devant nous que derrière. Dans ce roman, on découvre qu’on peut faire de la science fiction avec notre propre civilisation, en la mêlant à une autre, fictive.

J’ai été prise par l’intrigue. Au fur et à mesure que les scientifiques creusaient et décongelaient, je restais étonné, subjugué, et curieuse de connaitre ce qui se cachait ensuite sous la glace.  En dehors de la science fiction, c’est aussi une grande histoire d’amour, un peu à la Roméo et Juliette. Le récit est bouleversant, et il y a beaucoup d’émotions. Je me suis beaucoup attachée aux deux amants. On peut être que touché par cette histoire. La fin nous laisse le vague à l’âme. J’ai apprécié par ailleurs les personnages de Hoover et Leonova. Ils permettent d’ajouter un peu d’humour afin de dédramatiser la situation.

Le seul détail qui m’a gêné, ce sont les notions techniques et les descriptions. J’ai trouvé certains passages complexes et j’avais du mal à imaginer tous ce que les scientifiques découvraient.

Pour conclure, je conseil vraiment ce livre qu’il faut lire une fois dans sa vie. Un classique de la SF avec une belle histoire d’amour.

Watson

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, Romans, Science-fiction, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour La nuit des temps

  1. Cassie dit :

    coucou
    puisque tu as aimé, je te conseille vivement La prophétie des glaces de Bernard Simonay, qui en est inspiré, c’est plus moderne et plus accessible et, si c’est possible, encore plus beau!

    J'aime

  2. J’ai adoré ce livre, et je ne m’y attendais pas ! Ça m’a donné envie de lire d’autres livres de cet auteur.

    J'aime

  3. Je souhaite aussi découvrir ses autres livres. Il y en a un qui me fait envie, c’est l’enchanteur.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s