Your lie in april

Your-lie-in-April-Episode-05-3
« Your lie in april » ou « Shigatsu wa kimi no uso » pour son titre original est un manga écrit et dessiné par Naoshi Arakawa. Il sera publié en France en avril 2015. A partir d’octobre 2014, l’adaptation animée a débuté au Japon.

Nous suivons l’histoire d’Arima Kosei, jeune prodige du piano.
Ayant grandi sous la coupe d’une mère tyrannique qui exigeait de lui une rigueur, une perfection, normalement impossible pour un jeune enfant, elle en fit un joueur exceptionnel mais sans émotion, rapidement surnommé « le métronome humain ».
Cependant, la santé de sa mère se détériore rapidement. Le jeune garçon  joue alors pour lui faire plaisir, en espérant que sa musique pourra la guérir.
Malheureusement, sa mère meurt, et le monde de Kosei s’effondre. Le traumatisme est si violent qu’il ne parvient plus à entendre le son du piano. Il disparaît alors tout naturellement de tous les concours de musique.
Des années plus tard, il fait la connaissance de Kaori Miyazono, une violoniste de son collège, bourrée d’énergie et de détermination. Pourra-t-elle lui redonner goût au piano et, surtout, à la vie ?

Dans un premier temps, c’est la curiosité qui m’a fait essayer cet animé.
Je dois bien avouer qu’un manga autour d’un pianiste et d’une violoniste, c’est pas ce que j’ai le plus croisé. Du coup, même en sachant que ce ne serait pas une série à 150 épisodes, j’étais assez intrigué de savoir comment nous tenir en haleine.
On a donc un manga de type « tranche de vie ». Les personnages vont à l’école, sortent, et vivent une vie normale, ballottés entre les bonnes et les mauvaises choses du quotidien.
Cette série se distingue, selon moi, par des graphismes de toute beauté. Les couleurs jouent un rôle très important et participent à la narration. En effet, la bonne ambiance est rapportée par les couleurs chatoyantes, tant et si bien que le passage à une palette plus terne nous affecte et nous accompagne pour les passage plus moroses.
Parlons rapidement de la musique. Les deux personnages principaux sont des joueurs de musique classique, avec un goût très prononcé pour Chopin alors évidemment, on en prends plein les oreilles, et ça fait un bien fou.
Le seul bémol que j’apporterais serait que j’ai trouvé le héros trop porté sur l’auto-apitoiement. Il a subi de sacrées épreuves mais j’ai tout de même ressenti plusieurs fois l’envie de lui botter les fesses.
Bien heureusement, le plus souvent un autre personnage s’en chargeait pour moi.
J’ai vu le dernier épisode épisode hier soir, et je dois bien avouer que j’ai eu les yeux humides pendant un sacré moment…
Du coup, est ce la peine de dire que je recommande ? 🙂

UncleBen

Publicités
Cet article a été publié dans Animé, Romance, Série. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s