Damned

Damned_Artwork_4

Damned est un jeu vidéo développé et édité par le studio 9Heads et disponible en accès anticipé depuis le 27 septembre 2013.
Ce jeu se déroule dans un niveau sombre, lugubre, comme un entrepôt désaffecté, un hôtel abandonné ou un asile psychiatrique.
Une partie se déroule avec quatre joueurs, armés seulement d’une lampe torche, qui devront trouver un ensemble de clés et d’outils afin de s’enfuir du lieu extrêmement malsain où ils ont été enfermés.
Seulement, il y a un cinquième joueur,  qui incarne le monstre dont le seul but sera d’éradiquer les autres joueurs.
Contre lui, les humains n’auront pour seules armes que leur discrétion et leur travail d’équipe, et en dernier recours, l’esquive…

Ce jeu de survie/horreur m’a intéressé dès les premières semaines de disponibilité.
L’idée même de jouer un simple humain, n’ayant aucun moyen de lutter contre un monstre implacable et dont le seul espoir est la fuite ou de se terrer dans le noir, entouré de bruits perturbants et d’une musique oppressante a déjà de quoi faire frissonner.
Mais lorsqu’on franchit la porte pour s’enfuir, on ressent profondément le soulagement de notre personnage
Jouer le monstre, froid, inarrêtable, donne par contre un sentiment de puissance pendant que l’on part à la chasse de ces vulgaires mortels tombés bien malgré eux sur notre terrain de chasse.

Bien que jouable avec de parfaits inconnus, ce jeu prends tout son sens en jouant avec des amis.
Le système de micro permet une communication aisée entre les survivants, mais gare à ne pas parler trop fort pour ne pas être entendu par le monstre qui rôde.
Attendez vous également à de nombreux hurlements quand l’un de vos camarades tombera sur le monstre au détour d’un couloir…
La bande son est sobre mais efficace. Certains bruitages en fonction des objets que vous approcherez vous feront froid dans le dos, et les musiques d’ambiance collent parfaitement à la situation.
Les graphismes ne sont pas transcendants, mais l’atmosphère est très bien rendue.
Cependant, les principaux intérêts du jeu reposent sur ses mécaniques.

Les monstres, au nombre de trois au moment où j’écris ces lignes, sont déjà très différents et complémentaires.

Dans un premier temps, l’écorché pourra apparaître soudainement devant vous et vous trancher de ces immenses griffes. Pour survivre, il faudra éviter de le croiser lorsqu’il sort de sa forme spectrale. Si par malheur, il est tout de même proche de vous, cachez vous le temps qu’il perde sa consistance et reprenne sa forme immatérielle.
Ensuite, le fantôme ne vous laissera aucun répit. Aveugle, il erre en continu dans les lieux, à attendre que vous fassiez du bruit ou ne rentriez en contact avec lui pour vous retrouver et vous emmener dans l’au delà…
Enfin, Mary, petite fille probable cousine éloignée de Samara rings-director-unveils-pre-production-photos-of-th_gvdh.1920, marchera timidement dans les couloirs en sanglotant, innoffensive, accumulant de l’énergie, jusqu’à ce qu’elle puisse vous foncer dessus à toute vitesse pour en finir rapidement…

Ajoutons un système de peur a été ajouté au jeu.
En effet, vos personnages ont peur et ils ont bien raison. Ainsi, rester dans le noir ou seul trop longtemps, croiser un monstre à de trop nombreuses reprises, ou entendre le cri d’agonie d’un camarade fera grimper le stress.
En résulteront des crises de paniques, hallucination et paralysies.
Comme si avoir un monstre de 2.50m de haut aux trousses n’était pas suffisant, vous aurez l’occasion de voir des bras sortir du sol et tenter de vous attraper…

En bref, un jeu unique, pas sans défaut, vu que façonné par un petit studio, mais tout de même très réussi.

Pour une soirée effrayante, UncleBen recommande !

 

Publicités
Cet article, publié dans Horreur, Jeux Vidéo, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s