Moriarty

Auteur : Anthony Horowitz Genre : Policier Année de parution : 2014 Nombre de pages : 360

Auteur : Anthony Horowitz
Genre : Policier
Année de parution : 2014
Nombre de pages : 360

Frederick Chase est détective à l’agence Pinkerton, à New York. Son histoire débute à Reichenbach, le lieu où Sherlock Holmes et son ennemi juré, le professeur Moriarty, auraient trouvé la mort. Chase est sur la piste d’un chef de réseau de criminels américain, Clarence Devereux. En enquêtant sur lui, il a appris que Devereux voulait s’associer au professeur Moriarty, et avait prévu de le rencontrer. Chase a donc suivi l’inspecteur Athelney Jones de Scotland Yard jusqu’à Meiringen, en Suisse pour découvrir le corps de Moriarty. Même si l’enquête débute près des chutes du Reichenbach, les deux enquêteurs vont vite être de retour en Angleterre. Commence alors une traque sans relâche.

On découvre l’Angleterre à la fin du 19ème siècle à l’époque de Sherlock Holmes, ce qui est plutôt appréciable. Malheureusement, le duo Holmes-Watson n’est pas présent. L’inspecteur Jones fait tout de même des références à des enquêtes de Holmes et à des récits du Dr Watson, ce qui permet de les avoir dans la trame. Nous avons donc deux autres protagonistes Jones et Chase. Nous suivons cette enquête à travers les pensées du détective Chase, qui sera le narrateur. Ce duo fonctionne très bien. Ils ne se connaissent pas depuis longtemps, mais sont déjà de bon amis. Ils sont attachants. Jones prend la place de Holmes. Il étudie toutes ces méthodes, et il fait de très bonnes déductions. Tandis que Chase est en quelque sorte le Dr Watson. Il protège Jones et reste à ses côtés.

Le roman est très rythmé. Il est riche en retournements de situation et en suspense. Il y a des meurtres, manipulations, attentats, tortures. L’histoire est très bien maîtrisée. Je ne m’attendais pas du tout à cette chute, et je n’arrivais plus à lâcher le livre. Je n’ai rien vu venir. J’ai donc été agréablement surprise, et c’est pour cette raison que je recommande ce roman. Toutefois, j’ai trouvé qu’il manquait des détails. J’aurais souhaité plus de précisions sur l’homme à l’hôtel. De plus, j’étais un peu déçue de ne pas avoir plus de nouvelles sur Holmes et le Dr Watson. Mais en tout cas, ca reste une très bonne lecture !

Watson

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, Policier, Romans, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s