Revenge Classroom

9782818932971_cg

 

Revenge Classroom est un manga de Yamazaki Karasu et Kaname Ryu, dont le premier tome est sorti en France le 11 mars 2015 aux éditions Doki Doki.

Ayana Fujisawa est une élève de troisième normale, dans un collège normal. Seulement elle est le souffre-douleur de la classe. D’une poignée d’élèves qui la rackettent, avec son envie de ne pas faire de vague, et l’indifférence des autres, les brimades sont allées en grandissant. Injures gravées sur son bureau, brûlures de cigarettes, et autres sévices sont devenus sont pain quotidien. Elle prit l’habitude de se laisser faire, sa passivité ayant pour objectif de ne pas prolonger chaque période de mauvais traitement.
Seulement, un jour, elle est poussée par un élève sous une voiture, ce qui lui causera un séjour à l’hôpital.

C’est cette goutte d’eau qui fera déborder le vase et qui fera changer sa politique du tout au tout.
Elle compte bien désormais se venger de tous ses « camarades » de classe, et leur faire subir au moins autant de tourments, physiques et psychologiques, qu’elle a reçu, pour les punir, tant les coupables que les anonymes passifs.

J’ai été attiré par le titre de ce manga, proche d’Assassination Classroom (probable chronique pour la sortie du prochain tome)
Une élève, couverte de bandages, avec une bien belle épée, avec une histoire de vengeance. L’atmosphère sombre, renforcée par le synopsis, paraissait un bon point de départ pour une histoire intéressante.

Pour commencer, les graphismes. Le dessin est de bonne qualité, même si ce n’est pas exceptionnel. Les émotions sont très bien rendues, et la détresse d’Ayana en début de tome n’a d’égale que son plaisir sadique quand elle voit avancer la préparation de ses sombres machinations par la suite. Autant la plupart du temps, j’étais satisfait pour elle, autant elle m’aurait presque fait peur à travers le livre à certains passages.
Seulement, avec l’avancée de la lecture, on la voit justement se fondre dans les ténèbres qu’elle a subi, et on peut prendre peur qu’elle perde toute possibilité de reprendre une vie normale par la suite (« qui vit par l’épée périra par l’épée », tout ça…)
On aperçoit aussi certains indices sur la trame à venir, comme quoi les brimades qu’elle a subies initialement n’auraient pas été aussi aveugles, mais commanditées par quelqu’un dans l’ombre. Qui lui voudrait autant de mal ? Pourquoi ?
Je compte bien le découvrir en lisant la suite !

UncleBen

 

Publicités
Cet article, publié dans Contemporain, Lecture, Manga, Thriller, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s