Vice Versa

10078484-_

Vice Versa est un film d’animation des studios Pixar, qui sort en France le 17 Juin 2015.

Nous y suivons Riley, petite fille de 11 ans, qui va déménager à San Francisco avec ses parents.
Dans le Quartier Général de son cerveau, nous découvrons les 5 émotions qui rythment ses journées.
Nous avons d’abord Joie, qui s’assure que Riley ait une merveilleuse vie. Elle est assistée de Peur, qui mesure chaque risque d’accident ou autre souci de sécurité, Colère, toujours à l’affût de la moindre injustice, Dégoût, qui veille à ce que Riley ne s’empoisonne pas, tant physiquement que socialement, et enfin Tristesse, qui… qui… bah qui est là…
Alors que Riley attaque une période de transition, nouvelle maison, nouvelle école, nouveaux amis, un incident se produit dans le Quartier Général et Joie et Tristesse sont expulsées dans la mémoire à long terme.
Nous suivrons donc d’un côté les deux émotions contraires qui tenteront de retourner à leur poste, et de l’autre, Riley affrontant sa nouvelle vie, uniquement dirigée par Colère, Dégoût et Peur…

Dans un premier temps, parlons du scénario. L’idée de départ était déjà très intéressante. Mais ils ont fait très fort en créant tout l’univers associé. C’est une structure complète et complexe qu’on adore découvrir. Je n’en parlerais pas plus ici parce que l’immersion dans ce monde fait beaucoup dans le charme de ce film.
L’histoire en elle-même n’est pas sensationnelle et les péripéties sont simples, mais les personnages sont attachants, et on apprécie de les accompagner durant ces 1h30.

Ensuite, pour les graphismes, on est dans du bon Pixar.
Rien n’a été laissé au hasard (tiens, une rime ^^)
Les couleurs, les jeux de lumière, tout sert à nous plonger dans l’histoire, à nous immerger dans le récit. L’animation est sans défaut (pour mon oeil d’amateur, en tout cas).

Je mettrais juste un petit bémol pour un manque de musique, ou si discrète qu’on avait tout oublié à la sortie de la salle. Ce n’était pas vraiment un manque, les effets sonores font très bien leur travail, c’est juste une « curiosité ».

En bref, vous pouvez le voir, le revoir, et le rerevoir sans aucun problème !

UncleBen

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s