La lettre qui allait changer le destin d’HAROLD FRY

Auteur : Rachel Joyce Genre : Contemporain Date de parution : 2013 Nombre de pages : 405

Auteur : Rachel Joyce
Genre : Contemporain
Date de parution : 2013
Nombre de pages : 405

Harold était juste parti poster une lettre. Mais c’est mille kilomètres qu’il va parcourir à pied, du sud jusqu’au nord de l’Angleterre.

Jeune retraité à la vie bien rangée, Harold Fry reçoit un matin une lettre de Queenie, une vieille amie perdue de vue qui lui annonce sa mort prochaine. Elle lui apprend qu’elle est atteinte d’un cancer et qu’elle n’en a pas pour longtemps. Une lettre à laquelle Harold s’empresse de répondre mais qu’il ne postera jamais. Il décide de lui remettre cette lettre en main propre au grand dam de Maureen, son épouse qui est une femme malheureuse. Il est persuadé que, tant qu’il marchera, son amie Queenie vivra. Il part donc à l’aventure juste muni d’une paire de chaussures-bateau. Il n’a ni boussole, ni carte, ni téléphone.

Tout au long de sa marche, Harold va croiser quantité de gens : Une doctoresse, un oncologue, une cyclotouriste, et des pèlerins viennent même l’accompagner dans sa longue marche. Certains échanges sont drôles. Harold fait parler de lui. Il est vu comme un héros. Des gens lui proposent l’hospitalité. Par ailleurs, cette marche est aussi l’ occasion pour lui de réfléchir sur sa vie. Harold est quelqu’un d’assez renfermé, qui a du mal à s’exprimer. Il a un passé tragique. On l’apprend au fur et à mesure de l’histoire. Les souvenirs reviennent et malheureusement avec des regrets.  Son enfance douloureuse entre un père alcoolique et une mère absente, sa relation avec sa femme, Maureen, et leur première rencontre, ses rendez-vous manqués avec son fils David, sa vie professionnelle ratée, l’alcool, Queenie…

Les personnages sont tous attachants. Je me suis sentie triste pour Harold. On ressent de la pitié pour cet homme. On peut assimiler la marche d’Harold à un pèlerinage. Il essaie d’avoir foi en la vie, ce qui n’est pas sans quelques découragements. Mais malgré la fatigue et les douleurs de la marche, il continue pour sauver son amie, et aussi pour accomplir son chemin intérieur.

Certains passages peuvent paraître un peu long.  Mais j’ai continué ma lecture tout comme Harold, continuait sa marche. Je voulais savoir s’il allait y arriver. C’est une jolie histoire remplie d’émotions, d’amour et de tendresse au milieu des villes et des campagnes anglaises.

Watson

Publicités
Cet article, publié dans Contemporain, Lecture, Romans, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La lettre qui allait changer le destin d’HAROLD FRY

  1. Cassie dit :

    je pense que je le lirai si j’arrive à le trouver 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s