Train d’enfer pour Ange rouge suivi de Deuils de miel

Auteur : Franck Thilliez Genre : Thriller Année : 2013 Nombre de pages : 823

Auteur : Franck Thilliez
Genre : Thriller
Année : 2013
Nombre de pages : 823

Train d’enfer pour Ange Rouge :

On découvre le commissaire Franck Sharko dans ce premier tome. Sa femme a disparue depuis six mois. Il est contacté pour une enquête portant sur un crime, non loin de Paris. La scène de crime dépasse l’imagination. La femme a été affreusement mutilée, torturée, décapitée, ses yeux extraits de leurs orbites et son corps minutieusement accroché à plusieurs cordes. Sharko va descendre en enfer avec cette nouvelle affaire…

Nous sommes dans un monde glauque, macabre avec des sujets portant sur le sadomasochisme, la torture et le bondage. L’être humain est vu dans toute sa cruauté. Le vocabulaire est très cru. Il y a de la violence, du sang. Les scènes de crime sont décrites avec beaucoup de détails. (âmes sensibles s’abstenir).

J’avoue que ce n’est pas un univers auquel j’adhère d’habitude. Certaines scènes peuvent être dérangeantes. Mais malgré l’horreur, les pages défilent vite. L’intrigue est très bien ficelée. J’étais loin de me douter qui étais le tueur.

En définitive, un thriller avec plein de rebondissements qui peut surprendre malgré la noirceur !

Deuils de miel :

Six ans se sont écoulés depuis l’histoire de l’Ange rouge et un an que la femme et la fille du commissaire ont disparu dans un accident. Il est dévasté mais continue tout de même son travail. Il va mener une autre enquête. Il s’agit d’un crime qui a été commis dans une église. Une femme est agenouillée nue avec les membres entravés, les yeux bandés avec du sparadrap. Son crâne est rasé et couvert de papillons.

Cette fois-ci l’auteur nous emmène dans l’univers des insectes. Le style est glauque. Pourquoi un meurtre dans une église? Ou veux en venir le tueur ? Sharko va découvrir un message incompréhensible, laissé par le tueur, qu’il va essayer de décoder. Le tueur laisse quelques indices au fil de l’enquête. Mais malgré les indices, le commissaire a du mal à remonter jusqu’à lui. J’aimais bien l’idée de base, mais peu à peu, j’ai perdu le fil. Pourtant le rythme est soutenu. Il y a des rebondissements. Est-ce à cause des insectes qui prolifèrent de tous parts, et des termes techniques un peu complexes ? Car on a quand même des explications sur la science, la biologie. Il y a aussi quelques longueurs dans le récit.

En dehors de l’enquête, nous entrons dans la psychologie du commissaire qui est un homme fatigué, au bout du rouleau, démoli de l’intérieur. On rentre dans son intimité. A côté de ça, il a de bonnes réflexions concernant l’enquête.

Encore une histoire assez effrayante qui remue les tripes. J’ai préféré Train d’enfer pour ange rouge. Même si je ne suis pas assez rentrée dans l’histoire de deuils de miel, je pense que ce livre peut vous plaire. Malgré la complexité de l’enquête, elle est bien ficelée.

Watson

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, Romans, Thriller, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s