Le maître des illusions

couv15139959

Richard Papen a 19 ans à l’époque. Il quitte la Californie pour aller dans une université à Hampden dans le Vermont au grand dam de ses parents qui pensaient que leur fils reprendrait l’entreprise familiale. Il ne s’entend pas avec eux. Richard souhaite suivre des cours de grec. Cependant, à son arrivée à l’université, il apprend que le professeur de grec, Julian Morrow est assez atypique. Il prend un nombre très limité d’élève, et enseigne les lettres classiques à cinq élèves seulement. Il tente tout de même de s’introduire aux cours et fait la connaissance des autres élèves qui étudient le grec.

Richard, le narrateur revient sur cette histoire sordide qu’il a vécu avec ce groupe. Ils sont riches, beaux, cultivés. Richard sympathise avec ses nouveaux camarades. Mais des rumeurs courent sur eux, comme par exemple qu’ils pactiseraient avec le diable en réalisant des rites mystérieux. Mais Richard s’entend bien avec eux, même si parfois il a l’impression que ses nouveaux amis lui cache quelque chose. On a affaire à une histoire de haine et de vengeance. Des amis deviennent ennemis. Il y a de la manipulation. On ne peut pas s’attacher aux personnages. Ils sont froids et n’ont aucune morale.

Je suis un peu mitigée sur ma lecture. J’ai trouvé des passages assez longs. Il faut attendre plus de cent pages pour qu’il y ait un événement important. Plus je lisais, et plus j’attendais impatiemment qu’il arrive quelque chose. C’est d’ailleurs pour cela que je n’ai pas lâché le livre, car j’avais la sensation qu’il y aurait quelque chose de tragique. Il y a tout de même des moments ou j’étais un peu plus dans l’histoire. Ça reste un livre étrange et j’étais absorbée par son côté mystérieux. Mais je trouve qu’à mon goût il y avait un peu trop de détails sur certains passages et j’étais moins concentrée. Par ailleurs, j’ai été gênée par l’habitude de vie de ses étudiants : Cigarette, alcool, drogue. Ça devient un peu lassant.

J’ai donc apprécié le côté mystérieux de l’oeuvre mais j’ai trouvé le rythme assez lent.Il m’est difficile de recommander ou non ce roman. Il faut avant tout aimer l’atmosphère qui se dégage de ce livre.

Watson

Publicités
Cet article, publié dans Drame, Lecture, Romans, Thriller, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s